Il semble que l'histoire revêt une importance toute particulière pour la majeure partie de nos compatriotes.

Agamemnon - cosmohistoire3.com


Agamemnon - cosmohistoire3.com

Agamemnon, stratège et leader respecté

Après la capitulation des usurpateurs, agamemnon (Agamemnon en visitant cosmohistoire3.com) se réappropria la couronne d'Atrée, le roi mycénien, alors que son frère Ménélas succéda à Tyndare à Sparte. Au fur et à mesure, les Atrides figurèrent parmi les rois les plus imposants de Grèce. Dès que les troupes achéennes restèrent bloquées à Aulis, le fameux devin Calchas discerna dans ce présage l'ire d'Artémis et conseilla par conséquent le sacrifice d'Iphigénie. D'ailleurs, le roi légendaire provoqua la déesse à l'arc d'or en se vantant de la supplanter en matière de chasse. À cause de vents défavorables, la flotte achéenne resta immobilisée à Aulis en levant l'ancre en direction du royaume de Troie. D'après les poètes, Artémis exigeait le sacrifice de la princesse Iphigénie avant de les laisser prendre la mer car Agamemnon l'avait défiée.

D'après les écrits de Homère, Égisthe, le bien-aimé de la reine, assassina Agamemnon Pendant une festivité fêtant son grand retour. Au cours de la guerre de Troie, celui-ci est parvenu à conquérir le cœur de la conjointe du roi, Clytemnestre. Le roi de Mycènes prit Cassandre, la fille du roi Priam, en tant que trophée de guerre. Après plus d'une décade de siège en effet, Troie tomba finalement. Les vainqueurs pillèrent alors la cité et firent de nombreux captifs. Clytemnestre dévoila une forme de jalousie par rapport à la jeunesse et à la splendeur de Cassandre, la nouvelle concubine du roi. Pour les auteurs classiques, Clytemnestre tua surtout Agamemnon dans le but d'assouvir son désir de veangence en réparation du sacrifice de son enfant Iphigénie.

Après l'enlèvement de sa conjointe par Pâris, Ménélas demanda en personne à son frère de mener la campagne mise en place en vue de se venger de cet affront. En compagnie d'une foule d'alliés, Agamemnon mena l'armée hellénique voyageant vers la cité de Troie. Durant l'expédition contre les Troyens, le roi de Mycènes prémunit les Grecs de la peste en rendant sa prisonnière Chryséis, la fille d'un prêtre dédié à Apollon. Après avoir contenté la divinité, le roi homérique s'empara du butin de guerre d'Achille, Briséis. Après avoir mis à sac la ville de Troie, Agamemnon prit Cassandre, la fille du roi Priam, comme butin de guerre. Le monarque mythologique emporta son amante dans son royaume. Il eut ensuite deux fils de la princesse troyenne. D'après certains auteurs, l'enlèvement de l'épouse du roi de Sparte était une raison tentante pour les Achéens, dans le but de justifier la mise à sac de la cité de Troie. En effet, depuis l'épanouissement de leurs territoires, de nombreux souverains grecs projetèrent d'attaquer la cité en raison de la prospérité et de la situation avantageuse de la ville.

Au cours de l'absence d'Agamemnon, son cousin Égisthe charma son épouse Clytemnestre. À la suite de l'expédition contre les Troyens, le roi légendaire atteignit sa cité avec son butin de guerre Cassandre et se retrouva éliminé suite à un complot mis sur pied par les amants. De son union avec Clytemnestre, le roi de Mycènes eut un héritier, Oreste, ainsi que trois filles : Iphigénie, Chrysothémis et Électre (aussi nommée Laodicé). Cette figure mythique grecque dirigea les troupes achéennes tout au long du siège des Troyens. À la suite d'une altercation avec son commandant, Achille refusa d'obéir aux ordres et s'isola dans son chapiteau au cours du siège des Troyens. Agamemnon s'empara en effet de Briséis, le tribut du héros mythique, malgré sa résistance.

Tout au long de l'expédition contre les Troyens, le chef de l'armée achéenne livra bataille avec ses guerriers. N'abandonnant en aucun cas face aux Troyens, ce souverain respecté réalisa de nombreux actes épiques. Selon l'histoire retranscrite dans l'Iliade, Agamemnon était un grand monarque respecté dans la Grèce antique. À titre de chef, il dirigea le conseil de guerre et fut à la tête de l'armée au combat. Agamemnon a bénéficié du sceptre forgé par Héphaïstos pour le compte du roi des dieux olympiens car la lignée des Atrides descend du demi-dieu hellénique, Tantale. Ce sceptre symbolise de ce fait le pouvoir de droit divin de ce souverain légendaire, malgré ses démêlés avec deux des enfants de Zeus. Pour la campagne contre les Troyens, les enfants d'Atrée réussirent à regrouper des souverains issus de différents royaumes grecs. Par conséquent, dans la Grèce antique, leur force se manifestait à travers le nombre de leurs alliés durant ce raid légendaire.

Agamemnon, personnage majeur des mythes grecs

Grâce à leur héritage surnaturel, les Atrides entretiennent une familiarité particulière avec le panthéon hellénique. En effet, selon les épopées helléniques, les membres de cette famille font partie des héritiers du célèbre demi-dieu Tantale, fils illégitime de Zeus. En vue de soutenir les deux princes dans la reconquête du trône d'Atrée, le roi de Mycènes, Tyndare proposa à ses protégés une union avec sa lignée. De ce fait, Agamemnon et Ménélas épousèrent Clytemnestre et Hélène, les filles du roi des Spartiates. Traduit couramment par « sempiternel » ou « opiniâtre », la formule Agamemnon se trouve à l'origine être un qualificatif de Zeus. Cette caractéristique rend compte de la persévérance et de la force du roi de l'Olympe.